Cenius-2TX ZoneFinder avec exatrek

Les sociétés AMAZONE et Exatrek associent pour la première fois de façon intelligente les données du Cenius-2TX ZoneFinders avec les données bus CAN du tracteur. Il en résulte durant la préparation du sol des cartes qui permettent de percevoir les différences de structure du sol par petites zones. Ces informations peuvent ensuite être utilisées comme base pour décider des mesures agronomiques. L’élément central du Cenius-ZoneFinders est composé par le module de télémétrie comprenant un enregistreur de données de la société Exatrek qui transmet les données déterminées dans le cloud Exatrek. L’enregistreur de données reçoit du bus CAN du tracteur d’une part les données de vitesse d’avancement, de force de traction, de consommation de carburant et de patinage et d’autre part les réglages de la machine, telle que la profondeur de travail et l’horizontalité du déchaumeur Cenius-2TX. Le boîtier de commande sur le déchaumeur est relié au tracteur par un câble de connexion ISOBUS. Les données de position sont aussi transmises en permanence pour que les données puissent être enregistrées géoréférencées.

Durant la préparation du sol, les données du tracteur et du Cenius-2TX sont ainsi déterminées en permanence. Le résultat de cette collecte de données se matérialise par des cartes claires de différentiation de type de sol qui sont établies par un algorithme intelligent. Les pentes du relief sont automatiquement reconnues et calculées pour pouvoir reproduire la densité du sol de façon spécifique à la surface parcellaire et sans influence de la topographie. Les clients peuvent ensuite visualiser ces données facilement sur le portail internet de la société Exatrek et les exporter sous forme de fichier shape pour pouvoir les utiliser.

Ce système novateur offre au client la possibilité d’adapter la profondeur de travail lors de la prochaine préparation du sol. Cela signifie que l’agriculteur peut exécuter un déchaumage superficiel et ameublir plus en profondeur uniquement les zones particulièrement compactes et éviter ainsi une consommation excessive de carburant. Si l’on associe ces données avec les données de rendement et les rendements/résidus de paille inhérents, il devient possible d’optimiser la préparation du sol de façon spécifique à la surface parcellaire pour finalement obtenir une incorporation optimale de la paille et un ameublissement du sol tout en réduisant la consommation de carburant.

La transmission des données de ces cartes de sol aux conseillers par le biais du cloud permet d’optimiser la décision de l’itinéraire culturale.

Après la préparation du sol, il est facile de réguler le débit de semis en fonction de la surface parcellaire sur la base de la carte de sol réalisée. Pour cette étape, les données collectées durant la préparation du sol avec d’autres systèmes d’information peuvent être recoupées pour augmenter la pertinence. Dans ce contexte, le passage sur une petite zone avec une largeur de travail de 5 m par exemple durant la préparation du sol est un avantage complémentaire pour améliorer la précision des données. Les données télémétriques peuvent avoir une importance significative en plus de l’optimisation des processus de travail d’exploitation, afin de réduire les temps morts ou d’identifier les sens de travail plus efficaces des surfaces.

MACHINE DE L’ANNE 2020 – PRIX DU PUBLIC